Springe zum Inhalt (Alt+0)
Springe zur Hauptnavigation (Alt+1)
Springe zur Subnavigation (Alt+2)

Sprache:


News

Le divorce version européenne à l’étude

08. May, 2014

Le divorce version européenne à l’étude

Bordeaux, Les avocats de droit matrimonial sont réunis en congrès jusqu’à ce soir

 

Le gratin du droit matrimonial européen, comprenez 200 avocats spécialisés, leurs conjoint(e) s accompagnateurs et sponsors, sont réunis jusqu’à ce soir au Grand Hôtel de Bordeaux pour le chapitre européen de l’Académie internationale des avocats de droit matrimonial, IAML en anglais.

 

L’occasion de parler, toujours en anglais, de l’évolution du droit de la famille depuis vingt-cinq ans (c’est en effet le 25e anniversaire de la version européenne de l’institution américaine au départ), de la Convention de La Haye sur la protection des enfants ou des particularités françaises en la matière.

 

Avec ceci de piquant que les Français sont peu nombreux parmi les adhérents de l’IAML. <<Tout simplement parce qu’il y a peu, en France, d’avocats qui ne font que du droit matrimonial. Question de culture. Mais c’est pareil dans mon pays>>, explique le Viennois Alfred Kriegler, président de la section européenne.

 

On n’entre pas comme ça dans cette Académie très select qui réunit 650 professionnels: il faut dix ans de pratique, les recommandations de deux confrères et un CV à l’avenant. De quoi se constituer un carnet d’adresses efficace.

 

Convention européenne

<<C’est essentiel quand il faut gérer une séparation entre, par exemple, un Italien et une Française que vivent à Londres, le tout avec des lois différentes : même si des conventions européennes existent, le droit de la famille reste une affaire nationale, avec des grandes différences entre les pays. Par exemple, Malte vient à peine d’accepter le divorce tandis qu’en Espagne, on peut divorcer en quelques minutes >>, explique Alfred Kriegler.

 

On aura compris que les avocats qui planchent à Bordeaux ne s’occupent pas vraiment du divorce de madame tout le monde. Mais plutôt des séparations entre riches. Selon le Viennois, Londres est d’ailleurs la capitale mondiale des divorces avec <<big money >> à la clef.

 

Les journées d’étude bordelaises se complètent de visites de vignobles, réceptions et autres dîners. C’est aussi pour cela que les membres de l’IAML ont voulu tenir congrès à Bordeaux alors qu’ils n’y ont pas de correspondant.

 

Drucken
Hoher Markt 1 1010 Wien
Tel: +43 (0)1 533 42 65 Fax: +43 (0)1 533 42 65-4